RÉFLEXION

Par Lisette Biron

L’Univers est morcelé tout comme nous le sommes souvent en chacun de nous. Morcelé par les différences non acceptées, par l’incompréhension, par un manque d’ouverture à soi et à l’autre, par des pensées qui ne nous appartiennent pas, issues souvent d’égrégores limitatifs et même par tout traitement néfaste que nous faisons subir à notre corps, telle une alimentation non adéquate. Toutes ces raisons font que la vie et la mort peuvent être souvent difficiles. L’Énergie est alors trouée, laissant passer l’essence même de la Vie. À travers ces trous se faufilent des énergies indésirables de toutes sortes (maladies physiques et psychiques, émotions négatives, etc). On peut être protégé de bien des choses, mais pas de nous-même. Nous pouvons être libres mais nous le sommes si peu. Le libre-arbitre est une utopie sur ce plan. La meilleure façon de prévenir tout ça  est de maintenir notre taux vibratoire le plus élevé possible.

Une des solutions se situe dans le moment présent. Quand le moment présent n’appartient plus seulement au temps-matière. Quand le moment présent est un état de liberté qui permet à l’énergie d’être en expansion sans limite, touchant un taux vibratoire puissant rejoignant tout ce qui est, matière et non-matière.

Paradoxalement, la véritable Liberté se trouve dans l’unité de tout ce qui est. Lorsqu’il n’y a plus de friction s’installe un état de Grâce, une Pureté difficilement définissable. Il n’y a alors plus de passé, pas plus d’avenir, la création «est» tout simplement. Elle se maintient dans l’Amour, la Volonté et le véritable Silence libérateur.

Il ne faut pas oublier que c’est la Vie qui entretient la vie. La vie est énergie et pour atteindre l’harmonie entre notre corps, notre âme et notre esprit, il faut que notre alimentation, nos pensées et nos actions soient vibratoires en élevant notre conscience. Prendre soin de sa santé est une douceur nécessaire. C’est redonner de la vie à la vie non pas pour être quitte mais pour continuer à donner et à recevoir de la vie sans fin.

C’est si simple de manger vert, vivant et varié, de se soigner avec  de bonnes herbes qui poussent dans notre environnement ou en étant touché par une personne consciente et bien intentionnée.

On minimise les capacités de l’être humain et l’énorme potentiel de son corps, de son âme et de son esprit. «La Santé, c’est le début de la réalisation de la Liberté, du Bonheur et de la Paix universelle» (Michio Kushi).

Les commentaires sont clos.